Glisse la nuit sur ces silences oniriques, sur ces mots sans sons, sur ces images sans couleur. Glissent ces rêves sur ces non- dits si bruyant​s... Si bruyants que les larmes hurlent à l'intérieur de notre âme. Plissent nos yeux face à tant de lumière, si aveuglante que nul ne sait s'il doit avancer ou reculer, sans penser à se protéger, pris au piège de ce qu'il ne voit pas... Glisse la vie sur l'envie ... (Pensée d'hier et d'aujourd'hui) PB ©