Les mots en émoi

18 mars 2017

Range ta Chambre ( par Miss Dinguette ) Une chronique de 2014 !

Ah nos chères têtes blondes... On les aime, on adore leur offrir des jouets... Mais parfois il faut savoir dire : stop ! Maintenant petit , tu joues avec ton imagination...Plus de jouet!

Car, chers parents, ou plutôt cher futurs parents (parce que tous les parents qui ont déjà  une petite progéniture d'amour, savent déjà de quoi nous parlons ici pour en avoir vécu la douloureuse expérience...).

Alors, chers futurs parents,  il convient de vous informer que le jouet le plus anodin soit-il peut vite devenir hostile pour vous voire même dangereux  !

Hier encore, j'ai failli me faire un wiz le pingouin avec les caplas qui jonchent le sol de la chambre de mon neveu ! C'est comme marcher sur un morceau de Lego... Un pur bonheur! Ton allier? Le seul que tu partages avec ton gamin? Je le nomme, je l'appele arnica gel !!!

Rien que traverser la chambre d'un gosse, pas plus gâté que les autres, te donne l'impression de participer à total wipout ! Sauf que là, rien n'est rembourré et que la moindre chute peut s'avérer invalidante pour le reste de la journée !

Donc, avant de pénétrer dans l'antre de votre enfant, n'hésitez pas à souscrire à une assurance tout risque, voire à demander une prime à votre môme ! Après tout, que l'argent de poche qu'on lui file serve à quelque chose! Nan mais!

 Les peluches... Rien de plus inoffensif ? On est bien d'accord? Eh bien non! Selon l'endroit où il se trouve, rien n'est gagné ... Sous un meuble  (risque de tour de reins), coincé en deux meubles (risque de se coincer le bras à 70%: Testé pour vous).

Mieux... La feuille de papier sur laquelle tu glisses et qui se trouve toujours là où tu ne l'attendais pas ; et non loin de là, la cerise sur le pompon, histoire de bien finir la journée, la punaise, vous savez, celle qui était sensée rester accrochée au mur avec le papier! Celle là, on l'adore ! Moi c'est ma préférée! Depuis, mon surnom amérindien c'est pied percé !

Moi je comprend que les parents soient exténués... Partir travailler toute la journée dans le stress et revenir la boule au ventre en se demandant quelle surprise les attend dans les chambres de leurs enfants!

Bref, le mieux c'est encore de jouer avec son enfant et mettre le bazar partout et se barrer en courant de la chambre pour lui donner envie de ranger ! Moi tatie diabolique? Même pas  vrai !

C'était miss Dinguette en direct de Margoulette village pour SOS aie, aie, aie, en partenariat avec bobo magazine

Posté par BATTISTELLIP à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


16 mars 2017

Miss Dinguette reprend du service pour la Journée des droits de la femme !

Journée de la femme (et de ses droits éventuels) vu par Miss Dinguette?
Ah les droits de la femme... Chaque année on en reparle. Force est de constater que si on en reparle c'est que ce n'est pas bien rentré dans le cerveau de la société, notamment masculine... Mais la société a-t-elle un cerveau !? Voilà un autre débat ! À constater les émules de galvanisation autour de nos  "chers" présidentiables ( ben oui, il nous coûtent bombons  les bougres ! )... Oups je m'égare, nous ne sommes pas une revue "scientifico-politique"  mais une chronique pour la femme.
  
La journée de la femme est là pour rappeler tout simplement que le reste de l'année c'est la journée de l'homme (et pas des droits de l’homme, où la femme est sensée être incluse)...Si ça c'est pas faire une différence stigmatisante, hein, alors qu'on nous bassine avec la notion d'égalité homme-femme ?   Obligé au XXIe siècle d'avoir une journée où l'Homme se permet en plus la boutade bien lourde pour en remettre une couche de virilité malhabile et inappropriée ( tous ne sont pas comme cela fort heureusement, et c’est pour cela qu’on les aime).
Avec ce genre de journée, c'est à croire que le reste de l'année la femme n'existe pas  ( voir ex chroniques).   
La femme, cette personne si douce, gracile, patiente, endurante, qui peut en une fraction de seconde se transformer en harpie pour protéger son bambin ou pourrir son conjoint... Oui, je saisi le fragment de votre pensée messieurs, mais la femme optimise toujours... 
Dès son réveil, euh non, disons après un bon petit déjeuner, la femme, la mère, l'amante, la femme d'entreprise, l'employé et j'en passe (On lui en demande beaucoup vous ne trouvez pas?) se transforme en une espèce de power super héroïne woman souriante et manucurée comme il se doit.  Du lever des marmottes à la douche en passant par le maquillage (ravalement express en bon et due forme) , il faut encore se farcir  la caisse du chat, le pipi du chien, le petit coup d'éponge sur et sous la table avant de partir ( pour ceux qui n'ont pas d'enfant sachez qu'ils mangent sur la table mais aussi autour de la table, voir à côté) , et enfin, manteau sur le dos et sac à main en bandoulière,  le petit coup de balai "rapido" ou la vaisselle qui traine dans l'évier. Et ça ce n'est que le matin... Le soir, c'est pire !   Je ne vous parle même pas des mercredis... Peu de femme aime les mercredis (entre nous l'enfer sur terre) .  
Bref une fois que tu as observé la journée d'une femme,  les douze travaux d'Hercule à côté, c'est de la "mytho-logique" . Il peut  aller se rhabiller  le pépère (quoique pas tout de suite qu'on se rince l'œil nous aussi après tout).  Alors après la journée de la femme, après la journée de la secrétaire (certains dirons que c'est la faute à Voltaire), ils vont nous pondre quoi encore? La journée de la sensibilisation à la compréhension féminine ?  Il peuvent se mettre le doigt dans l'œil. 
Sachez une chose messieurs ce n'est pas  le mots" jour" qui doit être octroyé à la femme mais  l'invariable "toujours" car sans elle vous ne seriez pas là...
Alors, Mars, Venus, tout ça, ok, mais la femme n'est pas un animal de compagnie, et sous ses apparences inoffensives, elle peut être beaucoup plus que ce que vous voulez bien le croire. Je crois d'ailleurs que c'est parce que vous avez une conscience aigüe de ce que peut être la femme et de ce qu'elle peut faire que vous lui accordez si peu chère société...
Alors couillus macho de tout poil, avouez que vous êtes un peu "flippette" face à l'empêcheuse universelle de tourner en rond, dont vous savez qu'elle est indispensable (c’est un peu réciproque soyons honnête).
Rassurez-vous chère société, la femme qui n'a pas le droit fini toujours par prendre le gauche !   Demandez aux hommes, ils en savent quelque chose !
C'était Miss Dinguette, en directe de Margoulette Village pour "la journée de la femme" en partenariat avec "misogyne magazine" le magazine qui se remet parfois en question.
Droits réservés ( Editions Tapuscrits)

Posté par BATTISTELLIP à 07:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mars 2017

Les mots bleus - 1er avril 2017

Présence confirmée avec l'association de l'Union des Auteur et Créateur d'Art du LR !

 

Les mots bleus

 

Au plaisir de vous y rencontrer !

 

Posté par BATTISTELLIP à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2016

Lever la tête?

Tristesse d'un monde qui s'effrite, s'étiole et se perd. D'hier à demain l'avenir s'est écoulé au son d'une musique sans perspective où le silence, insidieusement, s'est transformé en soumission. Parce que réfléchir c'est déjà remettre en question, parce que nous sommes des insoumis endormis voire anesthésiés, il est encore possible en levant les yeux, en contemplant le fait que nous ne sommes qu'une infime partie d'un monde que nous ne maitriserons jamais complètement, il est possible de voir l'invisible, l'indicible, l'universalité dans le quelquonque, et alors de réagir.

(Pensée d'hier et d'aujourd'hui ) PB( droits réservés)

 

Texte et photo PB

Posté par BATTISTELLIP à 20:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 octobre 2016

De l'image

Fabriquer l'image comme se construit un nuage, sans en avoir l'air au souffle du vent. Donner aux objets du quotidien un autre sens. Faire voir ce qui ne se voit pas au premier abord mais que capte la curiosité, petite porte ouverte sur l'imaginaire. Offrir à ces objets parfois insignifiants une dimension esthétique abstraite parce qu'à un instant fugace, extrait de son sens premier c'est le beau ou l'incongruité qui apparaît .
PB

( photos prise de mon téléphone )

 

image

 

Posté par BATTISTELLIP à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


30 septembre 2016

Magnificence

Magnificence magnétique

Compagne étrange

A la conscience qui dérange

Petite étincelle électrique

Tu agonises l’absurde de la destruction.

 -

Magnificence destructrice

Tu exploites avec emphase

Les mosaïques de la matrice

Contre-jour à l’ultime extase

Ombre projeté de l’abomination.

 -

Magnificence poétique

Les mots coulent en rafale

Méandres ou providence élastique

Quête d’espoir à l’esthétique idéal

Aux mots victimes de la déstructuration

 -

Magnificence capturée

Eprouvante épouvante

Myriade de mots patinés

Tristesse d’une histoire azimutée  

La solitude du poète est désolation

 -

Magnificence de l’obstination

L’écrivain dans sa folie se fait voyant

Métamorphose du chagrin en action

Maître inconstant du temps miroitant

Il sublime la quintessence de la mutation

 -

Magnificence magnétique

Les embruns de l’austérité ingrate

Nourrissent la magnificence poétique

Loin du conformisme automate

Les rêves ouvrent le chemin de demain

IMG_5913

Pascale Battistelli ( droits réservés texte et photo)

Posté par BATTISTELLIP à 17:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

25 septembre 2016

Cultura? Vous avez dit Cultura?!

 

Samedi 14 janvier 2017

de

10 h à 16h

je serai présente en dédicace au Cultura de Saint Aunès.

 

Un grand merci à l'association Union des Auteurs et des créateurs d'art du LR : http://uacalr30.canalblog.com/

pour leur investissment auprès des auteurs de la région.

 

IMG_5988

 

 

Pour ceux qui me connaissent bien, il faudra me faire violence pour que je ne reparte pas avec du matériel loisirs créatifs ou des livres !

@ bientôt

Posté par BATTISTELLIP à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Salon du livre

Salon du livre / journée du livre

3e journée des auteurs régionaux au Forum

-

Dimanche 16 octobre 2016

Laudun- L'Ardoise

-

10H-18H

Présence confirmée

IMG_5991

 

 

 

Posté par BATTISTELLIP à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 août 2016

Pensée du jour

Brise intemporelle
Caresse ensoleillée
Je pose des rêves colorés
Aux pieds de vos espérances
PB ©

Posté par BATTISTELLIP à 19:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2016

haïkus ici et là

Nuit blanche 
Les mots ramènent au cœur 
De l'hiver 

Nuit noire 
Les mots ramènent au cœur 
De la vie 

PB ( droits réservés )

Posté par BATTISTELLIP à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2016

De part le ciel

De mon hublot je caresse les nuages du regard, oreillers moelleux où poser nos pensées, le monde d'en dessous n'existe plus, je ne suis qu'un avec le ciel.
(pensées d'hier et d'aujourd'hui)
PB

écrit dans le cadre de l'expo Terminal P à la Panacée

Posté par BATTISTELLIP à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Petit retour sur "Rêve Arythmique"

Petits retours ici et là, de quelques lecteurs. J'ai très envie de continuer l'aventure de l'écriture sous la forme de roman tout en conservant une dimension poétique qui m'est chère.  Je suis ravie d'avoir pu apporter un peu de douceur et de légèreté au fil des mots et des pages. J'ai encore beaucoup à apprendre, mais c'est justement cela qui est plaisant.

Merci à vous lecteurs pour vos retours contructifs.

 

https://www.amazon.fr/review/R122048RTPMLWZ/ref=pe_1636431_66412821_cm_rv_eml_rv0_rv

Un livre tendre et touchant : Un livre tout en finesse : tendre et touchant. Une écriture sans fioriture et du coup très efficace, qui nous procure de réelles émotions ! Le début du livre, percutant et poignant, nous embarque immédiatement dans la vie de ce petit garçon.On partage ses doutes, ses craintes ; on sourit à ses interrogations d'enfants ou au contraire on est interpellé par son raisonnement. Puis on le suit, sans lassitude, jusqu'à l'âge adulte, entouré de personnages aussi attachants que lui, pour refermer ce livre d'une manière aussi touchante qu'il a commencé. Une fin qui ne pouvait être différente et à laquelle on ne s'attend pourtant pas du tout. Merci Pascale et bravo pour ce magnifique premier roman ! J'ai déjà recommandé ce livre autour de moi et je le recommande aussi ici, car il fait du bien et c'est tellement important !

 

Le titre ne me parlait guère et pourtant....je n'ai aucun regret...je me suis laissée emporter dans cette aventure faites de légèreté et de douceur...Un roman prenant, poétique, sensible, enchanteur....bref un pur bonheur ! A lire !!!!
Je recommande +++

 

Très beau roman sur la jeunesse, l'amitié, l'amour...Les personnages très attachants de cette histoire affrontent la perte de l'autre, de soi comme une faille discordante qui s'ouvre au futur incertain, tel un rêve arythmique...

--------

J’ai lu, j’ai aimé !
Le roman démarre comme une histoire que l’on raconte le soir lors d’une veillée. Il était une fois un petit-garçon très attristé par la mort de son grand-père porteur d’une pile magique dans son cœur (pacemaker).
De l’expérience douloureuse de la perte d’un être cher va naître une graine porteuse et déterminée. Certains carrefours de la vie sont de véritables ronds-points, nous dit l’auteure.
L’interrogation naturelle de Qui-suis-je et où-vais-je exalte le récit truffé d’anecdotes soyeuses. Avec une écriture simple et sans chichi, Pascale nous transporte dans l’univers de l’enfance mille fois renouvelée. Elle distribue de ci de là quelques opinions sur le monde, la société, l’individu et sa participation à l’élaborer. Mais, bien sûr, l’auteur met l’accent sur les relations humaines, leurs sens, leurs victoires et leur défaites.
Cette histoire, son déroulement, nous concerne, nous rappelle combien chacun de nous est attiré, happé par ses rêves, tenaces et fragiles ; harponnés que nous sommes tous par la rive où renaître. Pascale Battistelli nous dit le sol argileux, l’instable et le glissant de notre enfance où nous butinons comme des abeilles, où nous vendangeons les mots et la musique, les lambeaux d’amour qui nous étourdissent de mystères et de mythes refusant l’absence.
Un livre à lire sans modération !

Bruno Odile – écrivain

Page Pascale BATTISTELLI : http://tapuscrits.net/auteur_pascale_battistelli.php
BLOG : http://battistelli.canalblog.com/
BLOG Editions TAPUSCRITS : http://tapuscrits.net/

-------
Une belle écriture, fraiche et sensible comme une aile de papillon, sur la joue d"un enfant. Cela nous réconcilie avec lune jeunese propre et ambitieuse de savoir , de respect et d'amitié sincère (à donner pour exemple), loin dela noirceur dépeinte par la plupart des modes actuelles! ( Carmen)

------

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par BATTISTELLIP à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 avril 2016

Salon du livre Parc Rimbaud

Date: le dimanche 25 septembre 2016 Report à une date ultérieure (11 décembre)

Lieu: Montpellier Parc Rimbaud (avenue de Saint Maur)

Maison pour tous GEORGE SAND

Horaires: 10h -18h

inscription confirmée

Posté par BATTISTELLIP à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Journée poésie /Salon du livre Lunel

Date: samedi 24 septembre 2016

lieu: Lunel espace Casteil

Horaires: 10h- 20h

Présence confirmée 

Posté par BATTISTELLIP à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Salon du livre Figuerolles

Date:24 juin 2016

heure: 18h30-22h 

Lieu : Montpellier Maison pour Tous Albertine de Sarrazin 

Présence confirmée

Posté par BATTISTELLIP à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 mars 2016

Agenda

Bonsoir,

Ne postant qu'épisodiquement sur mon blog (c'est qu'entre le travail, le metro et le dodo, entre lesquels j'arrive à caler quelques trucs, j'ai une vie trépidante!)  j'ai oublié de partager quelques info avec vous !

Heureusement que j'ai un éditeur qui veille au grain ! Du coup vous pouvez également suivre mon agenda sur le site des éditions tapuscrits: ICI 

@ bientôt

PB

Posté par BATTISTELLIP à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 mars 2016

Aux éditions Tapuscrits

Le livre "rêve arythmique" est sorti de chez l'imprimeur dans la semaine.

A

Il est disponible via le lien suivant :www.tapuscrits.net
Mais aussi sur le site Amazon 

 

Je remercie encore toutes les personnes qui m'ont soutenues dans la contretisation de ce projet et surtout mon éditeur !

 

@ très bientôt !

Posté par BATTISTELLIP à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 novembre 2015

Rêve arythmique

La sortie de mon livre " rêve arythmique" est programmé pour mois de février 2016 aux éditions Tapuscrits.
Afin de financer l'achat des droits d'auteur pour la première de couverture qui sera faite par Fabien Lombard, photographe, je viens de lancer un financement collectif via kisskissbankbank à hauteur de 500 euros. Celà est également un manière de donner un petit coup de pouce à cette jeune maison d'édition en laquelle je crois.
Chacun pourra mettre ce qu'il a envie en fonction des contreparties proposées ( tout est détaillé sur le site en lien ci-dessous).
Mon projet est détaillé sur le site et se fait dans un temps limité. Ouvert depuis une semaine, j'ai déjà atteint 48 % de l'objectif fixé grâce à plusieurs dons
Est-ce que vous êtes partant pour un petit coup de pouce?
Si oui, likez, partagez, et si vous le pouvez ...
c’est ici :
un grand merci à vous tous pour vos encouragements et votre soutien !
Bien à vous
Pascale

Posté par BATTISTELLIP à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 octobre 2015

Les auteurs au cœur de ville

 

Vendredi 30 octobre

Présence confirmée à La Cantine d'Adrien

Esplanade Charles de Gaulle,

Samedi 31 Octobre à Montpellier

de 14h à 17h

Avec le collectif des auteurs Languedoc Roussillon.

 

Au plaisir de vous rencontrer ! 

 

Pour connaître l'actualité du collectif, rendez-vous sur sa page Facebook 

https://www.facebook.com/ClubAuteursLanguedocRoussillon?fref=photo

 

 

Posté par BATTISTELLIP à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 juin 2015

Chercher le bon sens

Chercher le sens peu importe la direction. Chercher le sens mais ne trouver qu'un non-sens ... Raisonnement insensé où l'espoir d'un sens sensé sonne sensiblement comme un sens interdit.


( pensées d'hier et d'aujourd'hui ) PB

Posté par BATTISTELLIP à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]